«

»

Oct 15

Tribune – « Seniors : ces geeks que la baisse du pouvoir d’achat pourrait empêcher de twitter »

seniors

15/10/2015

Seniors : ces geeks que la baisse du pouvoir d’achat pourrait empêcher de twitter

 

La semaine bleue consacrée aux seniors risque de passer inaperçue au travers des différentes actualités et pourtant cette population, plus de 20% de la population, est active, engagée, citoyenne, et aide financièrement aussi bien ses enfants que ses très vieux parents. Une population qui, incontestablement, « est dans le vent » !

Cela pourrait en surprendre certains mais les seniors des années 2010 sont des geeks – certains en tous les cas. Car à 60, 65 ans aujourd’hui, on est encore jeune ! Au 21ème siècle, les grand-mères font leurs courses avec leur téléphone portable en poche, pour certaines skypent avec leurs petits enfants et les ajoutent même en « amis » sur Facebook !

Force est de constater que la fracture numérique n’est plus entre les « jeunes » et les « moins jeunes ». Elle s’est déplacée vers les plus de 75 ans mais tend à diminuer sous un double effet : la mise sur le marché de smartphones simplifiés et l’arrivée à ces âges de seniors déjà internautes.

Si les « seniors plus » se connectent, ce n’est pas -uniquement- par jeunisme mais bien pour rompre avec l’isolement dont ils souffrent fréquemment. De fait, 49% d’entre eux considèrent qu’internet est important pour leur vie sociale et 19% considèrent même cet élément comme essentiel. La principale motivation des seniors pour rejoindre les réseaux sociaux : communiquer et entretenir leurs relations (80%). Ce sont ainsi plus de 2.4 millions de seniors français ont une page Facebook, quand on décompte parmi eux plus d’un demi-million de tweetos.

Lutter contre l’isolement des personnes âgées, voila un objectif récurent des politiques publiques. Certes, mais voilà, les équipements informatiques sont de plus en plus chers : entre 5 et 15% d’augmentation pour les PC, tablettes et smartphones en 2015. Et en parallèle, le pouvoir d’achat des retraités diminue… La pauvreté de certains – ou plutôt certaines – est même frappante : le dernier rapport annuel du Secours Catholique sur l’état de la pauvreté en France met le doigt sur la situation difficile des femmes seules de plus de 70 ans. Ne peut malheureusement pas s’offrir un ordinateur et une connexion internet qui veut…

Pour mémoire, la retraite moyenne en France est de 1 284 €, et se réduit à 967 € pour les femmes. Cette disparité n’est pas qu’un effet de génération. Les femmes nées en 1970 auront toujours une pension inférieure de 20% à celles des hommes. Dans le monde rural les retraites agricoles, en moyenne de 675 €, se répartissent entre 811 € pour les hommes mais 556 pour les femmes. Qui peut vivre décemment avec moins de 600 € par mois ? La paupérisation des personnes âgées et en particulier celle des femmes comme la compassion pour les conditions de vies dégradées de ces retraités aux revenus très faibles sont récurrentes. Et pourtant, rien ne change.

L’isolement des personnes âgées, comme la pauvreté de nombre d’entre elles, néanmoins privées d’actualisation de leurs retraites, sont des sujets sérieux qui mériteraient des solutions plus convaincantes que la prime de 40 € octroyée par le gouvernement aux bénéficiaires de l’APA l’an dernier, pour solde de tout compte juste avant les élections cantonales… Qui peut avec ces 40€ se permettre un extra comme un abonnement au web, histoire de vivre avec son temps ?

Tribune publiée dans Économie Matin