«

»

Jan 13

La France au cœur – IdPhil#17

47FM

Après mes vœux enrhumés de la semaine dernière je m’apprêtais à préparer mon propos dès mercredi matin. Je m’apprêtais à vous parler des soldes, de la ligue 1, mais à midi il y avait déjà un avant et un après.

La tragédie des actes terroristes que la France a connus nous amène à abandonner la bonne année comme le bonjour du mois de janvier, pour redonner aux vœux leur espérance.
Mais aussi ces 17 assassinats nous ont donné le sursaut de chérir la démocratie, de trouver la France belle et dire ensemble, nombreux, solidaires que nous sommes fiers d’être de et dans ce pays.

Et alors comme si le silence remplaçait les disputes tout le monde s’accorde pour aimer pour clamer que nous voulons conserver, comme un trésor, la garantie de penser, de s’exprimer, librement comme la République nous l’offre.

C’est vrai nous ne pouvons pas être dedans et dehors à la fois, c’est vrai il y a des règles, elles sont collectives, elles nous obligent, une minute de silence à l’école n’est pas un choix, l’école est notre socle, publique et laïque.
4 millions de citoyens, qui défilent ensemble pour la liberté, la tolérance, la paix, qu’ils soient étrangers ou français, musulmans, juifs ou chrétiens, enfants ou seniors, mécaniciens, magasiniers, chauffeurs, professeurs, agriculteurs, pharmaciens, fonctionnaires ou chefs d’Etat. Le signal est fort, il ne se perdra pas de sitôt. Agen 13000, Marmande 3500, Tonneins 2500, Villeneuve 1000… mais tant d’autres villes, villages ici, ou en France qui ont la même démarche que Paris, à laquelle s’associent Bruxelles, Berlin, Ottawa ou même Tokyo.
Indispensable de réfléchir au sens de cet appel, comment agir pour mettre plus que des mots sur nos plaies parce que dimanche a été un beau dimanche de fiançailles, celui de la promesse entre le peuple de France et le pays, mouvement spontané, émouvant, plus de 4 millions … Ensemble, nous avons dit que nous avons la France au cœur.
Bonne écoute, bonne lecture et bonne semaine.