«

»

Mar 14

Un nouvel habitat au CAFI


Rénovation du cafi – Reportage France 3…

Muriel Boulmier, Directrice Générale de CILIOPÉE, s’est engagée depuis 1999 pour promouvoir une solution acceptable pour tous pour ce douloureux problème du CAFI.

Ces familles, arrivées en France en 1956, ont été réparties sur plusieurs camps d’accueil. Le seul qui subsistait encore aujourd’hui, était celui de Sainte Livrade où les conditions de logement étaient tout simplement inacceptables.

Le chemin a été fait grâce à un engagement sans faille de tous les niveaux de l’Etat : Ministres et Secrétaires d’Etat au logement, Préfets et Sous-Préfets successifs. Inscrit comme opération dérogatoire de renouvellement urbain le 11 janvier 2008, le CAFI a pu bénéficier de l’ensemble des crédits prioritaires traditionnellement réservés aux quartiers.

Conjointement à cette action collective et partenariale, une étude préliminaire menée par le PACT Habitat et Développement 47 et une sociologue, réalisée grâce aux financements de l’ANPEEC et de Procivis les Prévoyants a été présentée en janvier 2006 devant les représentants de l’Etat et Daniel Schwab alors membres du Cabinet de Jean-Louis Borloo. Cette étude a permis de concevoir de manière appropriée les logements offerts aux occupants en mars 2011.

Le Collectif des Associations du CAFI a répondu présent de manière constructive aux demandes de conseils formulées par CILIOPÉE. « Tous les baux des 32 premières maisons ont été signés, précise Muriel Boulmier, et nous sommes très heureux d’offrir ces logements notamment à celles qui, comme l’exprime l’un des fils d’une résidente, l’attendaient depuis 57 ans. »

CILIOPÉE s’est attaché à produire un habitat qui, comme tous les autres, est économe en énergie. Enfin, les loyers ont été adaptés aux ressources de ces premiers occupants les plus modestes.