Au jeu du chat et de la souris !

Et voilà que ça recommence, est-il besoin de nous donner les chiffres Covid ?
 
Nous nous apercevons bien que des proches, des connaissances, des collègues de travail ou d’association sont de nouveau nombreux à être la cible du virus quarante fois muté, que les masques réapparaissent, avec raison, par précaution.
 
On pensait tout cela derrière nous, balayé, par le feuilleton politique qui ressemble aux feux de l’amour, tant il est fait de rebondissements, trahison, coups d’éclat et bassesse, pour se rendre compte que la nécessité fait parfois loi, et que le dialogue peut exister.
 
Un peu le jeu du chat et de la souris. Qui marquera le point ? Le virus ou le vaccin ? Et dans notre pays qui jouera le chat ou la souris, le président, la première ministre, les députés ?
 
Alors ça m’a fait penser à mon chat, Bicyclette, petite chatte grise de la maison, qui mange les souris, les apporte comme un trophée, mais dont je ne suis pas certaine qu’elle en goûte avec délectation, la saveur. Il y a de la chasse et du jeu dans les instincts de mon fauve en modèle réduit.
Après tout, la course poursuite à laquelle se livrent Tom et Jerry a quelque chose d’éternel qui serait beaucoup moins drôle si l’un rattrapait vraiment l’autre.
En effet si les chats adoraient vraiment le goût souris, pourquoi n’y en aurait il pas dans les linéaires pléthoriques des rayons pour aliments pour chat ? Or, ni pâté, ni croquettes.
 
Pourtant, côté jouet, la petite souris à remonter pour faire courir le matou connaît un vrai succès.
Et si l’histoire disait la vérité. Qui connaît le goût de la souris ? Certainement pas les maîtres qui sortent la carte bleue pour nourrir le chouchou et qui ne se projettent guère vers un goût souris mais préfèrent l’idée qu’ils se font du goût poulet ou saumon, pour peu que les produits soient estampillés équilibrés, jusqu’à vegan dont on se demande ce que ça vient faire pour un carnassier à qui on impose de la salade.
 
Donc les maîtres qui cherchent un festin à offrir à leur compagnon, les industriels que la chasse à la souris n’intéressent pas, et le chat dans tout ça qui trouve plus plaisant de se restaurer de croquettes, non assurément Jerry peut souffler ce n’est pas demain qu’il se retrouvera en boîte.
 
Bonne semaine.
 

Chronique diffusée sur 47fm le 1er juillet 2022.