Est ce que vous parlez chat ?

Ce sont les vacances, autant se préoccuper des sujets les plus sérieux, le chat !
Animal de compagnie le plus accueilli dans les familles, il n’a jamais eu le talent et l’habitude de garder des troupeaux, de défendre une maison, sauf contre les souris, bref il n’a rien de spontanément domestique.

Pourtant, nous succombons à son charme, il laisse rarement indifférent.

C’est sans doute en ça que la période du confinement a été propice à adopter un chat auprès d’une association ou un chaton sitôt naissant, présentant sa bouille ahurie et sa démarche hésitante, si mignon, « trop beau » et le voici en route pour la maison.

Chose faite, la boule de poil inspecte avec minutie et maladresse, se méfie mais très vite s’installe préemptant sans vergogne votre fauteuil ou votre coussin préféré.

Après s’être perdu d’admiration devant tant de pitreries inventives, le moment vient de réaliser que les rideaux transformés en murs d’escalade ou le divan ou le plancher en grattoirs n’étaient pas leur destin premier.

Il est temps de penser dressage. Oui, pour les chats aussi. Certes il faut s’y prendre tôt, à partir de deux semaines, prévoir des séances courtes, quelques minutes répétées assorties de récompenses. Dire qu’ils soient vraiment impliqués serait exagéré, mais elles permettent de s’adapter à nous les humains ce dont il nous arrive de douter, se demandant si tout compte fait, ce n’est pas le contraire.

Donc, amadouer Minou ou Minette peut s’avérer très utile pour son transport ou la sauvegarde de tous lors la visite chez le vétérinaire. Je parle d’expérience, comment une adorable petite chatte peut se transformer en une espèce de félin miniature en situation d’attaque.

Reste à établir un contact équilibré et la question fréquemment posée, « et tu crois peut être que ton chat te comprend quand tu parles gaga ». Du genre, des mots pour bébé, voix aiguë, phrase courte, vocabulaire simple etc.

Oui, répondent sans hésiter les chercheurs qui ont fait écouter à un groupe de chats la voix de leur maître et la voix d’un imitateur.
Ils réagissent à la voix originale par des miaulements, en bougeant les oreilles alors qu’ils restent sans aucun signe à l’autre voix.

Oui, il faut se rendre à l’évidence, n’en déplaise aux détracteurs et moqueurs en tout genre : il y a de grandes conversations avec des chats bavards, notamment lorsqu’ils ont faim.

C’est donc le moment de savoir si vous parlez chat.

Bonne semaine.

 

Chronique diffusée sur 47fm le 28 octobre 2022.