La panoplie des dieux

Tout d’abord quelques nouvelles après la dernière chronique et les candidats qui criaient au déni de démocratie de l’absence des parrainages. Comme le loup du conte, transformé en mère-grand, ils ont trouvé le petit chaperon rouge qui a accepté de partager une galette que, ni les uns ni les autres, candidats ou parrains n’avaient gagnée.
 
Nous verrons bien l’usage qui en sera fait, puisque, ces trois-là, ont été sauvés par des fées qui n’avaient peut-être pas perçu l’adoration desdits candidats pour celui qui a déclaré la guerre, fait pleuvoir des bombes aux portes de l’Europe, à deux heures d’avion de la France et qui n’hésite pas à bombarder une centrale nucléaire.
 
Au cœur de cette même actualité, qui va durer à peu près autant que les 40 jours du Carême, revenons aux candidats, le principal d’entre eux, sortant et repartant !
Après quelques mois de gouvernement, en 2017, le président de la République a été surnommé Jupiter, dieu suprême dans la mythologie romaine.
Ce surnom a persisté pour devenir un qualificatif dont la presse a largement usé. Sans que, d’ailleurs, l’intéressé n’apporte jamais un démenti.
 
Voilà que, cinq ans après, Jupiter se transforme, obligé de choisir entre Mars, le dieu romain des guerriers mais aussi de la jeunesse, Chronos, le dieu du temps ou celui des heures dans la mythologie grecque (on n’a d’ailleurs pas trouvé mieux chez les romains) et Teutates père de la nation dans la mythologie celte.
Celui-ci nous le connaissons mieux sous son nom gaulois, Toutatis, juron préféré d’Asterix et Obélix, dont le terrain initial d’opération est un tout petit bout de terre, une partie de France.
 
Ainsi notre Président a plusieurs inspirations, difficile de choisir au moment de tenter à nouveau l’aventure de la nation France.
Mais la philosophie du « en même temps » lui permettra de jouer toutes les partitions.
Mars, de la guerre en Ukraine, est-il venu contrarier Chronos de la candidature ? Mais ne dit-on pas qu’être maître des horloges est le pouvoir que les rois imaginent voler aux dieux ? Le tout est de se considérer comme roi ou comme Dieu.
Sur cette question sans réponse je vous souhaite une bonne semaine. Toujours avec un masque à portée de main.

Chronique diffusée sur 47fm le 4 mars 2022.