Statue du sphinx

Tranches de vie

Je ne me lasse pas des questions des enfants, le « pourquoi ça mouille », pourquoi le chat miaule, avec ma préférée « qu’est ce qui dit le chat ? ». Ou le chien, les deux fonctionnent.
 
Mais j’aimerais vous relater une tranche de vie vécue récemment au cours d’une soirée en famille à l’occasion d’un reportage sur l’Égypte.
« Pourquoi les statues égyptiennes ont le nez cassé », j’avoue que ce n’est pas la première chose qui saute aux yeux !
Le Sphinx en tête, si j’ose dire.
 
Leur nez aplati, après coup, est-elle une sorte de coïncidence à pointer du doigt ? L’érosion du temps…non pas du tout.
Serait-ce une escouade de mécontents qui auraient exercé leurs forces d’un coup de point pharaonique. Comme disent les enfants : tu brûles.
Les statues et les représentations des Dieux reliaient le monde des Dieux à celui des vivants, les égyptiens les dotaient d’une force spirituelle.
Alors un bon coup de pioche et le tour était joué pour les pilleurs de tombes qui écartaient ainsi tout risque de représailles divines.
Pas besoin de tout casser, seules certaines parties du corps étaient sacrifiées. Le nez, parce que son absence empêche de respirer et précipite la mort de la force spirituelle redoutée. Les oreilles, et la statue n’entendra plus les prières !
Souvent d’ailleurs le geste était politique, le pharaon nouvellement installé faisait défigurer les représentations de son prédécesseur pour en diminuer l’influence.
 
Non bien sûr ce n’est pas transposable au monde politique d’aujourd’hui, la violence des attaques à l’Assemblée ne se font pas à coup de pioche ; elles se contentent de flèches.
En vérité le nez du Sphinx de Gizeh date du 14e siècle, le vandale, lassé des offrandes païennes à l’immense statue, décida de lui ôter le nez. Grand mal lui en prit, les paysans mécontents le capturèrent, le pendirent et le brûlèrent.
 
Moralité de cette histoire, il ne faut pas chatouiller une statue de pierre, ou de marbre, elle se rebiffe.
 
Bonne semaine à tous.
 

Chronique diffusée sur 47fm le 21 octobre 2022.